Incorpoem /Jeanne Mance

improvisation à géométrie variable

Incorpoem est une performance d’improvisations entre une auteure, une soprano-pianiste, une vidéaste et une actrice ////// durée entre 1h30 et 4h selon les lieux

 

Le thème de cette improvisation est la figure de Jeanne Mance, née à Langres en 1606 et co-fondatrice de la ville de Montréal au Québec.

Elle y a crée l’hôpital, et à consacré sa vie au soin, sans distinction entre les amérindiens et les colons, les hommes et les femmes.

Jeanne Mance est une figure tutélaire du roman Monasphère.

 

La performance poétique est faite de croisements, d’échos, de dialogues et d’alchimie entre les trois présences sur scène, et les images de Lidwine Prolonge.

Les thèmes s’inspirent de la vie de Jeanne Mance : la peste - les remparts - soigner - émigrer - terre promise - plantes - coeur - Montréal - Langres - barbares - dépasser la peur...

Le texte poétique écrit en direct par Catherine Redelsperger, lu et interprété, par Anne-Laure Lemaire, inspire Laurence de Sève pour jouer du synthé ou chanter. Le chant influence alors en boucle l’écriture et le jeu. Les mouvements, les gestes et les déplacements d’Anne-Laure sont inspirés à leur tour par les jeux vocaux de Laurence, qui modèlent l’écriture de Catherine …

Le phénomène viral est amplifié par la vidéo d’images de Langres et Montréal, jouant sur différents rapports d’échelles.

 

Se dessine le portrait mouvant d’une femme et de deux villes, éloignées entre elles autant que Jeanne peut l’être de nous.

Apparaissent aussi en filigrane des questions toujours actuelles de la terre promise et du rêve d’un nouveau monde à bâtir, du risque, de la peur, et de l’engagement.

avec Laurence de Sève, Anne-Laure Lemaire et Catherine Redelsperger

vidéo / Lidwine Prolonge

 

création en novembre 2016 au Studio Elan d'Amérique à Montréal avec comme invitées Catherine Cédillot et Camille Renarhd, artistes scéniques pluridisciplinaires.